Évaluations pilotes et visites d’appui

Contexte

L’importance de l’harmonisation et de l’assurance qualité dans l’enseignement supérieur est reconnue comme une axe stratégique clé de l’Agenda 2063 de l’Union africaine. Cette harmonisation du  secteur africain de l’enseignement supérieur privilégie un certain nombre d’outils et de mesures pour le rendre compétitif en tenant compte du contexte local. La collaboration en matière d’assurance qualité de l’enseignement supérieur et l’harmonisation en général constituent également un domaine de collaboration porteur dans le cadre de la stratégie commune Afrique-Union Europeénne. L’objectif est d’établir des structures et des systèmes compatibles qui faciliteraient la mobilité académique et favoriseraient la comparabilité des qualifications

Dans le cadre de l’initiative HAQAA , cinq (5) agences nationales d’AQ existantes et cinq (5) visites d’appui dans des pays avec de nouvelles agences nationales d’AQ, soit avec la volonté d’en établir une pour consolider leur système nationale d’AQ, seront sélectionnées en 2018. En s’inscrivant dans le Cadre panafricain d’assurance qualité e d’accreditation (PAQAF), cette phase pilote contribuera a consolider la culture de la qualité dans l’enseignement superieur africain. Les visites et les revues pilotes utilisent les nouvelles normes et directives africaines pour l’assurance qualité (ASG-QA) et la méthodologie d’examen pilote développée dans l’initiative HAQAA.

Cet important exercice pilote favorisera la consolidation d’approches typiquement africaines en matière d’assurance qualité et d’accréditation, étayées par des structures et des organisations transparentes qui ont une compréhension commune des principes et des procédures. Il soutiendra la mise en œuvre des ASG-QA au sein des agences d’assurance qualité et des organismes d’AQ eux-mêmes, afin de les rendre plus transparents, autoréflexifs et visibles pour leurs propres parties prenantes, à travers l’Afrique et au-delà.

L’exercice ne fonctionnera pas comme un outil de classement ou de notation, mais comme un exercice de perfectionnement dirigé vers le développement. Au-delà de son objectif formatif, il sera également utilisé pour réviser et améliorer la méthodologie africaine d’évaluation des agences qualité.